Présidents fédéraux de l'URBSFA

Tous les Présidents de l'URBSFA

Gérard Linard François
De Keersmaeker
Jan
Peeters
Baron Dr. Michel
D'Hooghe
Gérard Linard François De Keersmaecker Jan Peeters Baron Dr. Michel D'Hooghe
2017 - ... 2006 - 2017 2001 - 2006 1987 - 2001

 

Louis
Wouters
George
Hermesse
Francis
Dessain
Oscar
Vankesbeeck
Louis Wouters George Hermesse Francis Dessain Oscar Vankesbeeck
1967 - 1987 1951 - 1967 1945 - 1951 1937 - 1945

 

Rodolphe-William Seeldrayers Graaf Joseph d’Oultremont Baron Edouard
de Laveleye
 
Rodolphe-William Seeldrayers Graaf Joseph d' Oultremont Baron Edouard de Laveleye  
1929 - 1937 1924 - 1929 1895 - 1924  

 

Gérard Linard

2017 : Gérard Linard succède à François De Keersmaecker comme Président fédéral.

2018: Les Diables Rouges participent à la Coupe du Monde en Russie et finissent troisième du tournoi en battant l'Angleterre lors de la petite finale. Un exploit qui n'avait été atteint qu'une fois auparavant, en 1986 au Mexique.

Haut de la page ↑

François De Keermaecker

2006 : François De Keersmaecker succède à Jan Peeters comme Président fédéral.

2008 : le 8 novembre, la VFV (Voetbalfederatie Vlaanderen), à savoir l'aile flamande de l'URBSFA, est créée.

2009 : le 14 mars, la VFV est officiellement reconnue.

2009 : au printemps, l’URBSFA et la KNVB annoncent officiellement à la FIFA que l’organisation commune de la Coupe du Monde 2018 les intéresse.

2009 : le 10 septembre, l'aile francophone qu'est l'ACFF (Association des Clubs de Football Francophones) est créée.

2010 : le 16 juin, le contrat entre l’URBSFA et Jean-Marie Philips est rompu à la suite de divergences de vision. Le Président fédéral François assure la fonction de Secrétaire général intérimaire en attendant la désignation d'un successeur adéquat.

2010 : le 2 décembre, l’organisation de la Coupe du Monde 2018 est confiée à la Russie, au grand dam de la Belgique et des Pays-Bas.

2012 : le 14 mai, l'aile francophone, à savoir l'ACFF, est officiellement reconnue.

2013 : les Diables Rouges se qualifient pour la Coupe du Monde 2014 au Brésil. Cela faisait douze ans que l'équipe nationale n'avait plus participé à un Mondial.

2013 : l'équipe nationale féminine prend un nouveau nom. Les diablesses se nomment désormais les 'Belgian Red Flames'.

2014 :  les Diables Rouges participent à la Coupe du Monde au Brésil. L'équipe est éliminée en quart de finale par l'Argentine de Lionel Messi.

2014 : la Belgique organise le tour final de l'Euro Futsal 2014 à Anvers. Malgré l'élimination de notre équipe nationale en phase de groupe, le tournoi est un grand succès sur le plan organisationnel.

2015 : après avoir atteint les demi-finales lors de l'Euro en mai de la même année, l'équipe nationale masculine des U17 participe à la Coupe du Monde au Chili et remporte la médaille de bronze face au Mexique.

2015: les Diables Rouges se qualifient pour l'Euro 2016 et atteignent pour la toute première fois de leur histoire la première place du ranking FIFA. C'est la huitième nation à atteindre le sommet du classement.

2015 : L'URBSFA reconnaît désormais quatre équipes nationales de handisport : aveugles, sourds/malentendants, amputés et Special Olympics (handicap mental).

2016 : les Diables Rouges participent à l'Euro 2016 en France. L'équipe de Marc Wilmots est éliminée en quart de finale par le Pays de Galles.

2016 : L'hôtel Martin's Red ouvre ses portes à Tubize. Le centre technico-sportif, renommé pour l'occasion Belgian Football Centre, devient véritablement le quartier général de nos équipes nationales et de nos arbitres.

2017 : Gérard Linard succède à François De Keersmaecker comme Président fédéral.

2017 : les Belgian Red Flames se qualifient pour l'Euro 2017 aux Pays-Bas. C'est la première fois que l'équipe atteint le tour final d'un tournoi international. Malgré une élimination en phase de groupe, le groupe d'Ives Serneels n'a pas à rougir de ses prestations. Un signe très positif pour l'avenir.

Haut de la page ↑

Jan Peeters

2001 : Jan Peeters succède à Michel D’Hooghe dans la fonction de Président fédéral.

2002 : Les Diables Rouges participent à la Coupe du Monde au Japon et en Corée du Sud.

2006 : François De Keersmaecker succède à Jan Peeters comme Président fédéral.

Haut de la page ↑

Baron Dr. Michel D'Hooghe

1987 : le Dr Michel D'Hooghe succède à Louis Wouters au poste de Président fédéral.

1991 : le 24 mai, l’URBSFA décide d’organiser un championnat de football en salle indépendant après avoir rompu toutes ses relations avec l’ABFS.

1992 : le 28 janvier, 384 clubs de football en salle signent un protocole de collaboration officiel avec l’URBSFA. Le football en salle obtient ainsi une indépendance aussi grande que possible dans le giron de l’URBSFA.

1993 : le 24 septembre, le Comité Exécutif donne son feu vert pour la création du Parquet Fédéral, qui est chargé d’enquêter sur les plaintes concernant la corruption et les affaires de dopage.

1993 : le 13 août, la FIFA décerne à l’URBSFA le « FIFA Fair-Play Award » pour son action humanitaire « Acción Diablos Rojos Casa Hogar » lors de laquelle les Diables Rouges ont cédé une partie de leur prime de la Coupe du Monde 1986 pour aider à construire un centre d'accueil pour les enfants des rues de Toluca ainsi que pour l'action « Hou het tof – le foot en paix » contre la violence dans le football.

1993 : à partir de la saison 1993-1994, trois points sont attribués pour une victoire en deuxième division. Des tranches sont en outre introduites dans les championnats de troisième division, promotion et première provinciale.

1994 : après une première candidature manquée pour l’édition 1996, l’URBSFA et la KNVB (la fédération de football néerlandaise) introduisent officiellement leur candidature pour l’organisation du championnat d’Europe des nations en 2000 (Euro 2000) le 13 janvier.

1994 : à compter de la saison 1994-1995, 18 équipes au lieu de 16 participent au championnat de deuxième division. La touche est également remplacée à titre expérimental par un coup franc.

10 juin - 2 juillet 2000 : la Belgique et les Pays-Bas organisent la phase finale du Championnat d'Europe. C’est la toute première fois dans l'histoire du football que deux pays assurent conjointement l’organisation d’un grand tournoi. Cet exemple va être suivi par la FIFA (Fédération Internationale de Football-Association), qui attribue l’organisation de la Coupe du Monde 2002 au Japon et à la Corée du Sud.

2001 : Jan Peeters succède à Michel D’Hooghe dans la fonction de Président fédéral.

Haut de la page ↑

Louis Wouters

1967 : Louis Wouters succède à George Hermesse à la tête de la Fédération.

1967 : l'URBSFA assure désormais la gestion de l'assurance de ses propres membres : le Fonds de Solidarité Fédéral est né.

1983 : le Comité Sportif est divisé en deux chambres : la chambre disciplinaire (qui se prononce sur les sanctions sportives) et la chambre financière (qui tranche les litiges financiers).

1983 : dès la saison 1983-1984, il est stipulé qu'un club qui évolue trois années consécutives en première division doit introduire une requête pour être reconnu comme club professionnel. Si cette reconnaissance lui est refusée, le club est automatiquement rétrogradé en deuxième division à la fin de la troisième saison.

1987 : le Dr Michel D'Hooghe succède à Louis Wouters au poste de Président fédéral.

Haut de la page ↑

George Hermesse

1951 : George Hermesse succède au poste de Président fédéral à Francis Dessain, qui est décédé.

1952 : la compétition nationale de football subit une profonde refonte. Jusqu’à ce moment, il y avait une division d'honneur, deux premières divisions et quatre séries transitoires. Désormais, une deuxième division est introduite pour réduire le fossé avec le plus haut niveau. En dessous, on retrouve deux troisièmes divisions A et B et les quatre promotions, qui reculent d’un rang, mais restent nationales. Les première, deuxième et troisième divisions forment l' « Entente des Clubs des Divisions Supérieures ».

1954 : l’URBSFA est un des membres cofondateurs de l'Union Européenne de Football-Association, l'UEFA. Rodolphe-William Seeldrayers devient Président de la FIFA et le restera jusqu’à sa mort en 1956.

1955 : à la fin de la saison 54-55, l'URBSFA retire 5 points à l’Olympic parce que ce club a transféré un joueur de Binche traité comme un professionnel. Un an auparavant, le Liégeois Pol Anoul a été suspendu pour six mois parce qu’il avait fait réaliser des chaussures portant son nom.

1956 : le 15 mars, une loi existe pour réguler officiellement les pronostics sur les matches de football.

1962 : l'URBSFA est restructurée et le statut des joueurs est modifié. Désormais, l’amateur peut recevoir chaque année un cadeau de maximum 2.000 francs (50 euros) tandis que le joueur indépendant peut percevoir une prime de maximum 2.000 francs pour un match international officiel ou amical et 3.000 francs (75 euros) pour un match de Coupe d’Europe. Pour les entraînements organisés entre 8 et 17 heures, son manque à gagner peut être compensé à concurrence de maximum 42.000 francs (1.050 euros) par saison.

1962 : une seconde jeunesse est insufflée à la Coupe de Belgique lors de la saison 1962-1963. Les clubs sont désormais obligés d’y participer.

1967 : Louis Wouters succède à George Hermesse à la tête de la Fédération.

Haut de la page ↑

Francis Dessain

1945 : le 30 juin, le chanoine Francis Dessain devient Président fédéral en succédant à Oscar Vankesbeeck.

1945 : la division d’honneur est rebaptisée première division.

1947 : l’URBSFA crée deux nouveaux trophées : le Prix du Fair-Play et la Coupe de la Médecine Sportive, attribuée chaque année au club qui possède les meilleures infrastructures médicales.

1947 : l’URBSFA fonde le « Centre National de Formation et d'Entraînement », qui est divisé en trois sections : l'école des entraîneurs, l’école des juniors et l’entraînement des équipes nationales.

1951 : George Hermesse succède au poste de Président fédéral à Francis Dessain, qui est décédé.

Haut de la page ↑

Oscar Vankesbeeck

1937 : Oscar Vankesbeeck succède à Rodolphe-William Seeldrayers en qualité de Président fédéral.

1941 : l’URBSFA organise dans tout le pays une journée du football, dont les revenus sont redistribués au Secours d’Hiver.

1943 : suite au départ de nombreux joueurs à l’étranger (à cause de la guerre), les joueurs de 16 à 17 ans reçoivent l’autorisation de disputer les matches seniors de 2x45 minutes à compter du 1er juillet. Ils doivent cependant présenter une attestation médicale certifiant qu'ils sont en bonne forme physique.

1944 : le 7 octobre, le Comité Exécutif fait savoir que tous les clubs qui ont joué contre une équipe militaire allemande pendant l’occupation doivent se considérer comme suspendus jusqu’à ce que leur cas ait été examiné.

1945 : le 30 juin, le chanoine Francis Dessain devient Président fédéral en succédant à Oscar Vankesbeeck.

Haut de la page ↑

Rodolphe-William Seeldrayers

1929 : Rodolphe-William Seeldrayers succède au Comte Joseph d’Oultremont au poste de Président fédéral.

1930 : le 15 janvier, l’URBSFA suspend l’international Raymond Braine et quelques joueurs moins connus. Braine, qui exploite un café, est soupçonné d’enfreindre les règles de l’amateurisme et se voit interdire d’évoluer encore en équipe première du Beerschot. Il s’exile et devient professionnel au Sparta Prague.

1930 : en juillet, le Comité d’Appel de l’URBSFA est créé pour faciliter le travail du Comité Exécutif et du Comité Sportif, fondés en même temps que la Fédération en 1895.

1931 : suite à l’augmentation continue du nombre de clubs, le Comité Exécutif décide, pour la saison 1931-1932, de scinder la première division (niveau 2) en deux ailes A et B comptant chacune 14 clubs, et de faire passer le nombre de séries de promotion de 3 à 4 (14 clubs chacune également).

1931 : en avril, il est décidé que les lignes des terrains de football ne peuvent plus être tracées avec de la sciure de bois.

1933 : l’URBSFA décide d’interdire expressément le dopage car il est en contradiction avec les objectifs que poursuit le football.

1935 : après un long combat contre la montée du professionnalisme dans le football et pour protéger la conception désormais désuète d’amateurisme, le statut de « joueur indépendant », précurseur du non-amateur actuel, est créé le 6 avril. Les clubs peuvent attribuer à leurs joueurs une « rétribution pour prestations fournies », ce qui n’autorise cependant pas ces derniers à faire du football leur profession.

1936 : le 3 mars, on peut lire dans « La Vie Sportive » que le Comité Exécutif a été mis au courant d'une tentative de corruption par le biais d’intermédiaires. Le CE promet des sanctions exemplaires à l’encontre tant de l’intermédiaire, du commanditaire que des joueurs qui reçoivent de l’argent pour truquer un match. Toutes les personnes qui sont au courant d'une tentative de fraude doivent en avertir immédiatement la Fédération.

1937 : Oscar Vankesbeeck succède à Rodolphe-William Seeldrayers en tant que Président fédéral.

Haut de la page ↑

Le Comte Joseph d'Oultremont

1924 : le Comte Joseph d’Oultremont succède au Baron de Laveleye à la tête de la Fédération.

1926 : la Division d’Honneur est créée pour la saison 1926-1927. Cette dernière est suivie par la première division. Les trois promotions A, B et C sont reléguées au troisième niveau.

1929 : Rodolphe-William Seeldrayers succède au Comte Joseph d’Oultremont au poste de Président fédéral.

Haut de la page ↑

Le Baron Edouard de Laveleye

1898 : pendant la saison 1898-1899, la première division est divisée en deux zones A et B, avec chaque fois un tour final. La même formule sera conservée jusqu’en 1904.

1899 : le 15 janvier, l’Assemblée Générale impose quelques restrictions concernant la composition d’une équipe. C’est ainsi notamment que chaque équipe participant au championnat de première division doit être représentée par au moins six joueurs de nationalité belge, et qu’une équipe doit aligner au moins sept joueurs au moment du coup d’envoi.

1901 : l’Assemblée Générale décide que chaque terrain accueillant des matches officiels de première et deuxième divisions doit être rendu inaccessible au public à l’aide d’une corde ou d’une autre clôture.

1906 : le championnat 1906-1907 prend le nom de « Coupe des Équipes Premières » car certains clubs possèdent également une deuxième équipe.

1909 : la « Promotion » est créée lors de la saison 1909-1910. Elle suit immédiatement la première division.

1922 : la Fédération assure ses membres contre les accidents à partir du 1er janvier.

1923 : lors de la saison 1923-1924, la Promotion (créée en 1909) est dédoublée en deux séries A et B.

1924 : le Comte Joseph d’Oultremont succède au Baron de Laveleye à la tête de la Fédération.

Haut de la page ↑